Recent Articles

Juin 2020

Juin 2020

Le message précédent date de la fin des travaux sur les composants structurels et mécaniques de la planche elle même.

Restait à intégrer les composants électriques, c'est à dire installer judicieusement les moteurs sur les bras, le reste (batteries, contrôleurs, remote control) confortablement à l'intérieur du plateau, faire passer la filasse entre les deux discrètement et espérer que  l'ensemble fonctionnera.

Et entre les parties mécaniques et électriques, il y a la transmission, avec plein d'options : courroies, chaînes, engrenages externes ou internes, taille droite ou oblique,...

Pour choisir la bonne solution, la question est : quel est le niveau de puissance, (couple x rpm) effectivement transmis, celui du moteur, celui de la roue et de son adhérence ou celui que peut encaisser l'utilisateur?

Selon ce choix, on peut se retrouver avec un chef d'oeuvre d'horlogerie suisse ou une brave courroie (on en reparlera)

En parallèle du projet E-Flex,  j'ai tenté une option "redneck engineering" en piratant une transmission de tronçonneuse par couronne interne. Curieusement, les besoins en couple/vitesse sont assez similaires (cf vidéo ci dessous).

Le bons sens paysan préconise que si ça résiste à du bûcheronnage, ça doit pouvoir résister à un skater...mais le pignon moteur est vraiment minuscule...

Plus fondamentalement, quel est le besoin en puissance "équivalent" souhaité par l'utilisateur? Une Porsche qui crame du pneu ou l'équivalent d'une rue en pente douce, sans fin?

Ci dessous, quelques roues utilisables sur ce modèle, de 7" à 9". Il manque des roues 6" que j'attends.

Premier tours de roue du E-Flex :